Logiciel Libre

La liste l’Humain d’Abord à Nogent s’engage pour le logiciel libre en signant macaron_pacte-rougele Pacte du Logiciel Libre rédigé par l’association April.

En signant cette charte, nous nous engageons :

  • à faire développer et utiliser prioritairement des logiciels libres et des standards ouverts dans les établissements, administrations, services et lieux publics placés sous l’autorité de notre collectivité ou gérés par des partenaires ;

  • à accompagner systématiquement ces initiatives en sensibilisant aux logiciels libres et aux standards ouverts les publics amenés à en bénéficier.

Qu’est-ce que les logiciels libres ?

Ce sont des logiciels développés avec l’idée que chaque personne est libre de les utiliser, libre de les copier, libre de les étudier, et libre de les modifier. Ils diffèrent donc des logiciels dits « propriétaires » pour lesquels il faut payer une licence afin d’avoir le droit de les utiliser. Ils contribuent à ce titre à garantir les valeurs de liberté, d’égalité, et de fraternité dans la sphère informatique.

Ainsi, ils sont diffusés avec leur code source. Par analogie avec la gastronomie, le code source est la «recette» du logiciel, par opposition au «code machine» généralement distribué, qui ne représente que le produit prêt à l’emploi mais incompréhensible pour les humains. Ils sont réalisés de façon collaborative par des particuliers, des entreprises, des ONG, des administrations, etc.

Du fait de leur qualité, ils sont utilisés par des millions de personnes de par le monde et sont notamment le « noyau dur » qui garantit le fonctionnement de l’infrastructure d’Internet. Plusieurs administrations de l’État comme l’Équipement ou la Gendarmerie utilisent des logiciels libres dans leur fonctionnement depuis plusieurs années, et la circulaire Ayrault de septembre 2012 encourage leur utilisation en soulignant leurs avantages : « moindre coût, souplesse d’utilisation, levier de discussion avec les éditeurs ».

A titre d’exemple, la ville de Munich a économisé 11 millions d’euros en migrant ses 15 000 postes de travail vers Linux.

Pourquoi utiliser les logiciels libres ?

D’une manière générale, l’utilisation de logiciels libres a de nombreux impacts, par exemple sur :

  • l’emploi, car plutôt qu’une économie de rente comme les logiciels propriétaires qui profite à des développeurs souvent lointains, le Logiciel Libre se base sur une économie de l’innovation favorisant l’augmentation de valeur ajoutée grâce aux services d’intégration, de modification, mais aussi de formation qui ne peuvent profiter qu’à l’emploi local ;

  • le social, car la gratuité des logiciels libres permet de réduire la fracture numérique en évitant à l’usager de choisir entre l’achat d’une licence et la fraude ;

  • l’écologie, car beaucoup de logiciels libres (et notamment de nombreuses version du système d’exploitation GNU/Linux) peuvent fonctionner sur du vieux matériel, ce qui évite le consumérisme et le gaspillage habituel que l’on peut trouver dans le domaine de l’informatique ;

  • la pérennité, car l’utilisation de standards ouverts mets à l’abri les collectivités locales d’une dépendance technologique vis à vis d’un nombre restreint d’acteurs, et rend pérennes des données informatiques de plus en plus précieuses.

  • le budget de la commune, par l’économie réalisée sur l’achat des licences de logiciels propriétaires et un renouvellement du parc fondé sur les besoins identifiés par la collectivité et non soumis à la politique commerciale des éditeurs.

Plus précisément, dans le contexte des collectivités locales, l’utilisation de logiciels libres implique de fait les points suivants :

  • la maîtrise de son système d’information, garantie par la pérennité et l’indépendance que procurent l’utilisation de standard ouverts ;

  • l’accessibilité des systèmes d’informations, pour fournir des services garantis à tout citoyen, indépendamment du matériel ou des logiciels qu’il possède ;

  • la mutualisation des investissements entre différentes communes, du fait d’un développement collaboratif sur la base de travaux mis à dispositions de toutes les collectivités.

Articles récents

Ensemble, ne lâchons rien !

L’Assemblée Citoyenne Front de Gauche de Nogent remercie les 606 Nogentaises et Alain FreskoNogentais qui ont accordé leurs suffrages à notre liste « L’Humain d’Abord à Nogent » dimanche dernier. Leur confiance est pour nous un puissant encouragement à continuer la lutte pour plus de solidarité et de justice sociale dans notre ville.

Notre score de 5,26% ne nous permet pas de nous maintenir au 2ème tour. Pour celui-ci quatre listes restent en lice : trois de la droite et celle du PS.

Au plan Nogentais, comme au plan national se vérifient les craintes que nous avons exprimées tout au long de cette campagne d’élections municipales : la poursuite par le gouvernement de la politique d’austérité menée par la droite a poussé de nombreux électeurs, frappés par le chômage, la précarité et les inégalités, soit à s’abstenir, soit à rejeter toute solidarité comme le montre malheureusement la montée importante du FN au plan national.

Dans ces conditions, fidèles à nos convictions et à nos engagements, nous estimons ne pas pouvoir cautionner un programme, quel qu’il soit, parmi ceux qui vous sont présentés :

  • Ceux de la droite ne feront que renforcer les inégalités,
  • Celui du PS est incompatible avec la politique menée au plan national.

Nous invitons donc nos électrices et nos électeurs à décider en conscience du choix de leur vote au 2ème tour de dimanche prochain.

Pour l’Assemblée Citoyenne du Front de Gauche il est plus qu’urgent de contribuer à rendre l’espoir à tous ceux et toutes celles qui se considèrent comme les laissés pour compte de la politique actuelle, afin qu’ils reprennent confiance et se fassent entendre. Notre mot d’ordre « Prenez le pouvoir » est plus que jamais d’actualité.

Au-delà des élections européennes de mai prochain où nous exprimerons notre refus de gauche d’une Europe non démocratique et tournée contre les peuples, c’est au quotidien que nous nous engageons à poursuivre ce combat politique pour faire avancer dans notre ville les propositions que nous avons développées durant cette campagne sur les services publics, l’emploi et la justice sociale.

Ce combat doit se mener aussi au plan social et la rue ne doit pas rester le lieu de récrimination des forces les plus réactionnaires comme ces derniers mois.

C’est pourquoi nous vous appelons d’ores et déjà à manifester massivement à Paris le 12 avril prochain contre le pacte de responsabilité qui va détruire un peu plus notre système de protection sociale et nos services publics.

ENSEMBLE, NE LÂCHONS RIEN !

  1. Video de campagne Commentaires fermés sur Video de campagne
  2. Interventions d’Alain Fresko lors du débat du mercredi 12 mars Commentaires fermés sur Interventions d’Alain Fresko lors du débat du mercredi 12 mars
  3. Le NPA appelle à voter pour notre liste Commentaires fermés sur Le NPA appelle à voter pour notre liste
  4. Le Parisien : Nogent : EELV soutient le FG Commentaires fermés sur Le Parisien : Nogent : EELV soutient le FG
  5. La Transhumance Urbaine en images Commentaires fermés sur La Transhumance Urbaine en images
  6. Lettre d’Alain Fresko aux Nogentais concernant la Transhumance Urbaine Commentaires fermés sur Lettre d’Alain Fresko aux Nogentais concernant la Transhumance Urbaine
  7. L’énergie en question Commentaires fermés sur L’énergie en question
  8. Non à l’insalubrité dans les logements de Valophis Commentaires fermés sur Non à l’insalubrité dans les logements de Valophis
  9. Rendez-vous pour notre grande marche aujourd’hui ! Commentaires fermés sur Rendez-vous pour notre grande marche aujourd’hui !