Ensemble, ne lâchons rien !

L’Assemblée Citoyenne Front de Gauche de Nogent remercie les 606 Nogentaises et Alain FreskoNogentais qui ont accordé leurs suffrages à notre liste « L’Humain d’Abord à Nogent » dimanche dernier. Leur confiance est pour nous un puissant encouragement à continuer la lutte pour plus de solidarité et de justice sociale dans notre ville.

Notre score de 5,26% ne nous permet pas de nous maintenir au 2ème tour. Pour celui-ci quatre listes restent en lice : trois de la droite et celle du PS.

Au plan Nogentais, comme au plan national se vérifient les craintes que nous avons exprimées tout au long de cette campagne d’élections municipales : la poursuite par le gouvernement de la politique d’austérité menée par la droite a poussé de nombreux électeurs, frappés par le chômage, la précarité et les inégalités, soit à s’abstenir, soit à rejeter toute solidarité comme le montre malheureusement la montée importante du FN au plan national.

Dans ces conditions, fidèles à nos convictions et à nos engagements, nous estimons ne pas pouvoir cautionner un programme, quel qu’il soit, parmi ceux qui vous sont présentés :

  • Ceux de la droite ne feront que renforcer les inégalités,
  • Celui du PS est incompatible avec la politique menée au plan national.

Nous invitons donc nos électrices et nos électeurs à décider en conscience du choix de leur vote au 2ème tour de dimanche prochain.

Pour l’Assemblée Citoyenne du Front de Gauche il est plus qu’urgent de contribuer à rendre l’espoir à tous ceux et toutes celles qui se considèrent comme les laissés pour compte de la politique actuelle, afin qu’ils reprennent confiance et se fassent entendre. Notre mot d’ordre « Prenez le pouvoir » est plus que jamais d’actualité.

Au-delà des élections européennes de mai prochain où nous exprimerons notre refus de gauche d’une Europe non démocratique et tournée contre les peuples, c’est au quotidien que nous nous engageons à poursuivre ce combat politique pour faire avancer dans notre ville les propositions que nous avons développées durant cette campagne sur les services publics, l’emploi et la justice sociale.

Ce combat doit se mener aussi au plan social et la rue ne doit pas rester le lieu de récrimination des forces les plus réactionnaires comme ces derniers mois.

C’est pourquoi nous vous appelons d’ores et déjà à manifester massivement à Paris le 12 avril prochain contre le pacte de responsabilité qui va détruire un peu plus notre système de protection sociale et nos services publics.

ENSEMBLE, NE LÂCHONS RIEN !